ecole-repL’Ecole est un pilier de notre République et doit permettre l’égalité des chances.
Pour y parvenir, notre équipe a souhaité s’engager dans la réforme du temps périscolaire.
Nous avons souhaité mettre en place des activités diversifiées et de qualité. Depuis près d’un an et demi, les élus et les agents municipaux ont beaucoup travaillé à l’application de cette réforme : mise en place de parcours, choix des activités et des intervenants, rédaction de programmes, organisation de la rentrée, passerelle avec les Centres de Loisirs, coordination avec les clubs et les associations souhaitant participer aux temps d’activités périscolaires…
La liste est longue et montre à quel point une telle réforme demande des moyens financiers importants pour les collectivités.
Cette réforme ne sera en effet pas possible si l’État, initiateur de la démarche, se désengageait de son financement.
Les enfants et les intervenants commencent déjà à prendre leur marque. Nous espérons de tout coeur que les enfants apprécieront ce nouvel emploi.
Avec cette réforme, l’école doit se concentrer sur l’acquisition de l’écriture, de la lecture et du calcul. Trop d’élèves entrent aujourd’hui en sixième sans que ces savoirs soient acquis et le taux d’illettrisme en France ne fait qu’augmenter.
À Firminy, nous avons de la chance. Nous avons des équipes enseignantes engagées auprès de nos enfants. Nos écoles sont de qualité. Pour faire le bilan de cette nouvelle organisation, nous mettrons prochainement en place un comité de suivi de la réforme, ouvert à tous. En effet, pour réussir, l’école de demain ne doit pas seulement être l’affaire des enseignants et
des intervenants de temps périscolaires. Les parents doivent être eux aussi partie prenante de cette réussite, par l’intermédiaire de leurs représentants. Nous invitons chaque acteur à prendre toute sa place.
Si pour les plus petits, la rentrée a été marquée par la mise en place de la réforme, côté étudiants, Firminy est devenu depuis septembre le sixième campus de l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne. L’enseignement supérieur se renforce donc dans notre ville. Nous restons persuadés que l’accueil de ces étudiants dont certains venus de contrés lointaines, est une chance exceptionnelle pour notre ville. Installés à l’ancienne école de l’unité d’Habitation Le Corbusier, ils étudient les questions liées au patrimoine, à sa conservation et sa valorisation.
En ce domaine, Firminy a de réel atout avec l’ensemble construit par Le Corbusier.
Nous invitons chacun d’entre eux à s’investir dans la vie de notre commune et à découvrir notre vie associative. Nous espérons que les Appelous leur réserveront leur meilleur accueil.
En attendant de les croiser à la Vogue, nous souhaitons à chaque jeune : petits et grands, à leurs enseignants, une belle année, riche de connaissances !